Archive | janvier, 2011

DISTROBOTO Gala / soirée-bénéfice 10e anniversaire !

Gala/soirée-bénéfice pour le 10e anniversaire de DISTROBOTO : Le réseau de machines distributrices de culture à Montréal!

Le vendredi 28 janvier 2011, à la Sala Rossa (4848 Saint-Laurent, au coin de St-Joseph, métro Laurier), à 21 h, 10 $, avec :

Shalabi EffectCorpusseLes AbdigradationnistesGambletron

Les DISTROBOTOS sont des anciennes machines distributrices de cigarettes qui ont été transformées pour distribuer des œuvres d’art, comme des petits livres, de la musique, des courts-métrages, des objets artisanaux et plus. Vous pouvez trouver ces machines dans divers cafés, salles de spectacles et bibliothèques de Montréal.

Suite au Gala, le 10ième anniversaire de Distroboto sera marqué tout au long de 2011 par plusieurs événements et initiatives, comme en février, une exposition des artistes visuel de Distroboto ( à la Galerie Monastiraki, 5478 Saint-Laurent ),  et aussi des séries d’œuvres spéciales vendues dans le réseau et  d’autres surprises !

Distroboto a commencé en janvier 2001 et depuis, plus de 40 000 articles créés par plus de 700 artistes ont été vendus dans une dizaine de machines du réseau. Le prix  unique de 2 $ pour les objets vendus dans les Distrobotos rend la communauté artistique locale plus accessible au public. De plus, puisque Distroboto est un projet sans but lucratif, les artistes reçoivent 1,75 $ pour chaque produit vendu.

En 2010, une première machine Distroboto a été installée hors Montréal, à laFanzinothèque de Poitiers, en France. En 2006, après la passation de  la loi anti-tabac au Québec, Distroboto a pu acquérir des douzaines de celles-ci en prévision de l’expansion future du projet. Plusieurs de ces machines ont aussi été installées lors d’événements et d’expositions, notamment à la Bibliothèque Nationale du Québec, au Cirque du Soleil et à la Biennale de Montréal.

Depuis ses débuts, le projet Distroboto a beaucoup fait parler de lui dans les médias, autant au Canada qu’outremer. Le New York Times Magazine l’a cité comme l’une des “idées de l’année” en 2001, et des comptes-rendus radio, télé et imprimé ont été réalisés à travers le monde, de l’Australie au Japon, en Europe et aux États-Unis.

Avec son projet parallèle, la foire annuelle des petits éditeurs Expozine (organisé par le même organisme sans but lucratif, Arcmtl), Distroboto a contribué à faire du Plateau Mont-Royal de Montréal l’un des quartiers les plus artistiques en l’Amérique du Nord, berceau de nombreux groupes, auteurs et artistes en tous genres. Le projet a conservé des exemplaires de plus de 700 articles vendus dans ses machines, formant ainsi un échantillon unique de l’art local produit à Montréal pendant la première décennie du 21e siècle.

Donc venez célébrez avec nous les 10 premières années de cette initiative originale à Montréal !

Pour obtenir davantage de renseignements : distroboto@archivemontreal.org

Distroboto est géré par Arcmtl, une organisation sans but lucratif dédié à la promotion et à la préservation d’œuvres d’artistes indépendants.

Comments { 0 }